AFPS Techniques - énergies renouvelables

Énergies Renouvelables – ENR

Solutions, Conseils et Réalisation de vos Projets en Énergies Renouvelables !
Économies & Devis gratuit…


L’entreprise AFPS TECHNIQUES, votre allié pour vos projets d’énergies renouvelables, de la conception à la réalisation de votre projet.
Réalisez de véritables économies financières !
Toujours à votre écoute, AFPS TECHNIQUES vous conseille et vous oriente vers la meilleure option pour votre logement.


AFPS Techniques - énergies renouvelables
AFPS Techniques - énergies renouvelables
AFPS Techniques - énergies renouvelables
AFPS Techniques - énergies renouvelables

Une large gamme de solutions...

AFPS TECHNIQUES vous propose une large gamme de solutions : chauffe-eau solaire ou thermodynamique, climatisation « Inverter » ou non, pompe à chaleur ou chaudière à condensation couplée à un chauffe-eau solaire.
Vous voulez installer un appareil de chauffage dans votre maison ? Moderniser votre installation en remplaçant votre cheminée, insert, poêle ou chaudière ?
L’entreprise AFPS TECHNIQUES installée sur Villenave d’Ornon saura vous conseiller et vous guider dans vos choix.


Les différentes solutions en énergie renouvelable


AFPS Techniques - chauffe-eau-solaire

Le chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire est un dispositif de captage de l’énergie solaire destiné à fournir partiellement ou totalement de l’Eau Chaude Sanitaire (ECS).

Ce type de chauffage permet habituellement de compléter les types de chauffage de l’eau exploitant d’autres sources énergétiques (électricité, énergies fossiles, biomasse,…) dans certaines conditions il permet de les remplacer totalement. L’énergie solaire étant renouvelable, ce remplacement permet de limiter efficacement les émissions de gaz à effet de serre ou la production de déchets nucléaires, raison pour laquelle l’installation de tels dispositifs est fortement encouragée par de nombreux États et collectivités via la fiscalité, des primes et/ou une obligation d’installation sur les nouvelles constructions.

Un chauffe-eau solaire est constitué de plusieurs organes :
– des panneaux solaires (ou capteurs solaires thermiques) qui captent l’énergie du rayonnement solaire en chauffant un fluide caloporteur (eau ou antigel) dans un circuit primaire. Ce dernier est chargé d’acheminer les calories récupérées jusqu’au réservoir,
– un réservoir d’eau chaude (ou ballon d’eau chaude) dans lequel un volume d’eau est chauffé par le liquide caloporteur à travers un échangeur thermique, souvent un serpentin de cuivre. Cet organe peut venir aussi en 2 parties: 1 échangeur de chaleur et un réservoir d’eau chaude, ceci peut permettre la réutilisation d’un cumulus,
– un dispositif de chauffage d’appoint peut être intégré au réservoir, sous forme d’une résistance électrique ou de liaison à une chaudière à gaz, au fioul ou au bois. Il est utile lorsque l’énergie solaire ne suffit pas aux besoins. L’appoint peut (très exceptionnellement dans les régions à climat tempéré ou océanique) être évité avec une plus grande installation pour pallier les creux ou en adaptant [réf. souhaitée] la façon dont on utilise l’eau chaude.
– un vase d’expansion sur le circuit primaire, assure la sécurité du matériel, il permet de compenser la dilatation thermique du fluide. Il prend la forme d’un petit réservoir métallique ; une soupape de sécurité est impérative dans un circuit fermé, dans le cas où elle ne serait pas intégrée à celui-ci. Un vase d’expansion à l’air libre (simple bidon en plastique) placé au point haut résout les problèmes de dilatation et de sécurité en cas de surchauffe (pas de vidange de fluide caloporteur). Le vase d’expansion peut être remplacé directement par l’échangeur de chaleur dans le cas d’un système « drain back » ou auto-vidangeable, donc à pression atmosphérique. On adjoint un circulateur sur le circuit primaire, une pompe mue par un moteur électrique, lorsqu’il s’agit de matériel en « circulation forcée ».

Autrement si le réservoir est placé plus haut que le panneau solaire, il n’est pas nécessaire d’utiliser une pompe. La circulation de l’eau dans le circuit primaire se fait par thermosiphon si la température de l’eau dans le panneau est assez élevée (par rapport à celle du reste de la boucle primaire) pour amorcer la circulation. Un grand avantage est que la circulation s’arrête pendant la nuit, sans besoins d’un dispositif anti-retour, d’une pompe et d’un système de contrôle. L’inconvénient est que le débit est très réduit par rapport à la circulation forcée, réduisant nettement l’efficacité du système. La simplicité se paie par une perte de rendement.


AFPS Techniques - chauffe-eau-thermo

Chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est une solution économique pour produire de l’eau chaude sanitaire grâce aux calories de l’air. Une alternative performante pour subvenir aux besoins domestiques de toute la maison.

– Fonctionnement
Comme une pompe à chaleur aérothermique, un chauffe-eau thermodynamique utilise les calories présentes dans l’air afin de chauffer un liquide caloporteur. Ce fluide restitue ensuite la chaleur au ballon pour produire de l’eau chaude.

– Installation
Pour installer un chauffe-eau thermodynamique, il faut disposer d’une pièce d’au moins 10 m² représentant un volume de 20 m³ d’air à brasser. Dans le cas contraire, une gaine permettant de pomper l’air dans une pièce voisine pourra également convenir.

– Crédit d’impôt 2014
Depuis le 1er janvier 2014, bénéficiez d’un crédit d’impôt de 15% pour installer un Chauffe-eau Thermodynamique et de 25% pour un bouquet de travaux.

Avant de changer votre système de production d’eau chaude, mieux vaut savoir précisément ce que vous pourrez économiser sur votre facture annuelle.
L’énergie captée dans l’air est gratuite. Vous ne payez que l’électricité pour faire fonctionner le chauffe-eau thermodynamique. Vos factures d’eau chaude peuvent donc être divisées par 3 ou 4.

Le chauffe-eau thermodynamique est un investissement modéré dans une maison, rentabilisé rapidement grâce au crédit d’impôt et aux subventions locales.

Il utilise l’énergie gratuite de l’air pour produire de l’eau chaude. Cette solution contribue donc à diminuer les besoins énergétiques de la maison et à préserver les ressources de la planète.

Les principales caractéristiques à connaître pour juger de la performance d’un chauffe-eau thermodynamique sont : le COP et le temps de chauffe.



Pourquoi choisir la pompe à chaleur ?


Avec des prix de l’énergie fossile et nucléaire qui ne cessent de progresser tous les ans, se chauffer coûte de plus en plus cher c’est pourquoi il devient de plus en plus intéressant de se tourner vers des méthodes de chauffage qui sont peu gourmandes en énergie comme par exemple avec la pompe à chaleur, surtout que cet équipement bénéficie en 2016 d’un crédit d’impôt à hauteur de 30% du prix d’achat du matériel.


AFPS Techniques - pompe-chaleur air air

La pompe à chaleur air-air (PAC air-air) ne nécessite pas de circuit de chauffage central mais peut faire office d’air conditionné/climatiseur en été.
Il faut savoir que ce type de travaux n’est pas éligible au crédit d’impôt et nécessite un système de chauffage d’appoint comme par exemple un radiateur électrique.


AFPS Techniques - pompe-chaleur air eau

La pompe à chaleur air-eau (PAC air-eau) possède l’avantage d’être reliée à un système de chauffage central préexistant. Toutefois, pour plus de confort notamment en hiver et dans les régions du nord, l’apport d’un chauffage électrique est recommandé. Seuls les modèles ne pouvant pas servir de climatiseur sont éligibles au crédit d’impôt.

La pompe à chaleur peut également servir à chauffer une piscine. Le raccordement se fait grâce à un travail de plomberie qu’un chauffagiste certifié peut effectuer. Ainsi, les possibilités sont nombreuses car chaque fabricant de pompes à chaleur possède une large gamme qui répondra à vos attentes et qui saura s’adapter à la morphologie de votre maison.